ADT qui met à votre disposition son savoir-faire pour intervenir sur le raccordement tout à l'égout : Tel 01 41 81 39 98

 

Le raccordement au tout-à-l'égout est obligatoire quand le zonage d'assainissement démontre que l'habitation se trouve dans une zone collective.

Les immeubles ou maisons liés au réseau public d'assainissement doivent effectuer l'installation du tout-à-l'égout. Le système collectif donne la possibilité de récupérer les eaux usées, puis de les traiter dans une station d'épuration. Le raccordement au tout-à-l'égout des immeubles est une obligation dans un délai de 2 ans, à compter de la mise en service du réseau de collecte. Si  le démarche n'est pas effectuée, la redevance assainissement du propriétaire concerné peut être augmenté avec la décision du conseil municipal, dans la limite de 100 % de son montant initial.

Le raccordement au tout-à-l'égout doit être fait dans le respect du cadre réglementaire.

Demander une autorisation à la mairie du lieu de votre  raccordement :

Un particulier ne peut pas réaliser de raccordement direct sur le domaine public pour des raisons administratives et techniques. Toute intervention sur la voie publique nécessite la délivrance par l'autorité compétente : d'une autorisation d'occuper le domaine public et/ou d'une permission de voirie. Ces documents autorisent une société à effectuer les travaux sur la partie publique. En général, le maire ecrit un arrêté de circulation : document public ou est indiqué souvent le nom de l'entreprise concernée et la durée précise des travaux. Les raisons techniques sont directement liées aux règles de l'art (D.T.U. : Document technique unifié) qui oblige l'utilisation de matériel adapté que le particulier n'aurait pas.

 

Raccordement tout-à-l'égout : Quels conditions doivent êtres effectuées ?

 

Le raccordement au tout-à-l'égout se fait :

  • sur la partie privée par le biais d'une canalisation nécessaire pour amener les eaux usées vers la partie publique ;
  • sur la voie publique à laquelle les immeubles ont accès directement ou par l'intermédiaire de voies privées ou de servitudes de passage.

Le particulier doit vérifier avec précision les niveaux :


Le point de sortie du branchement de l'habitation doit être plus en hauteur que le piquage dans le réseau. Cela impose une pente de 3 % d'inclinaison sur les tronçons d'eaux usées. Lors de la réalisation du branchement particulier, faire attention de ne pas faire de coude à 90° :

 

Idéalement il faut effectuer « un branchement direct »,  ce qui veut dire sans coude et avec une pente suffisante ; il est aussi possible de mettre un coude à 33° ; le principal étant de bien enregistrer que chaque coude va ralentir le flux d'eaux usées. Si le flux n'a pas de la vitesse suffisante pour arriver dans le réseau, le bouchage a de grandes chances d'arriver.

Tout-à-l'égout : Effectuer la déconnexion de la fosse septique :

Avant de commencer le raccordement au réseau collectif, les habitations ayant une fosse septique ou toutes eaux devront effectuer la déconnection pour ne pas perturber le bon fonctionnement de la station d'épuration en aval.

 

Vidage et désinfection

La déconnexion de la fosse septique ne pose pas de difficulté. Car la réglementation indique qu'il faut effectuer la vidage et à la désinfection de l'ouvrage. En général il est important de faire appel à une entreprise spécialisée comme ADT Assainissement, car les boues stockées dans les fosses septiques doivent faire l'objet d'un traitement particulier.

Technique de déconnexion : 

La déconnexion de la fosse septique s'effectue « by-passant » la fosse par une conduite en PVC gamme CR8 de diamètre égal à 160 mm. Deux solutions effectuables en fonction de la position du branchement public :

  • La fosse est dans l'axe du branchement : Il faut introduire la conduite en PVC à l'entrée de la fosse biensur jusqu'à la sortie : la fosse dans cet état n'est alors plus utilisable.
  • La fosse n'est pas dans l'axe : la conduite en PVC est posée de l'entrée de la fosse vers le branchement public.

Dans les deux cas, on peut extraire la fosse, mais un tel ouvrage de plusieurs m3 laisse un trouénorme qu'il faut boucher avec de la terre végétale ou d'autres matériaux d'apport.

 

Attention : ne jamais laisser un regard de fosse ouvert sans surveillance, notamment si il y a des d'enfants : risque de chute, de noyade, d'intoxication (gaz).

On peut conserver la fosse pour en faire une citerne de récupération d'eau de pluie. Il faudra veiller à ce que la désinfection ait bien été totale !